Intelligence Artificielle
A la Une

Les dangers actuels de l'intelligence artificielle : une vue d'ensemble

Depuis les débuts de l’intelligence artificielle, les craintes d’un avenir dystopique ont été bien documentées, alimentées par des références de la culture populaire, des avertissements de scientifiques éminents, et des scénarios apocalyptiques de la Silicon Valley. Mais quels sont les réels dangers de l’intelligence artificielle à l’heure actuelle ? Plongeons dans cet univers technologique en constante évolution.

Lire aussi : L’intelligence artificielle est-elle une menace pour l’emploi en 2023 ?

L’obsolescence de l’emploi provoquée par l’intelligence artificielle

Avec l’émergence de l’intelligence artificielle dite générative, qui peut produire des textes, des images et des sons à partir de simples commandes en langage courant, se pose la question de l’obsolescence de certains emplois. De nombreux secteurs ont déjà subi l’impact de l’automatisation, de l’agriculture à l’industrie, et l’IA générative étend désormais son empreinte aux domaines du personnel administratif, du droit, de la médecine, du journalisme, de l’éducation, et bien d’autres. Les conséquences pour l’emploi sont profondes, et des propositions telles que le revenu universel de base sont évoquées pour atténuer ces effets, bien que leur mise en œuvre à grande échelle soit sujette à débat.

Les artistes ont été parmi les premiers à s’opposer à l’utilisation de l’IA générative, qui crée des œuvres sur commande. Ils accusent les entreprises de s’approprier leurs créations sans autorisation ni rémunération. Les IA génératives s’appuient sur des modèles de langage gourmands en données, ce qui soulève des questions de propriété intellectuelle. Plusieurs affaires judiciaires sont en cours et pourraient redéfinir la notion de droits d’auteur à l’ère de l’IA.

La désinformation et les cybercrimes

Les IA génératives présentent un risque majeur en ce qui concerne la désinformation. La création de faux contenus en ligne, y compris les deepfakes, devient plus accessible que jamais. La démocratie repose sur l’accès à des informations fiables, et la prolifération de faux contenus menace cette base même. De plus, les escrocs peuvent exploiter l’IA générative pour créer des courriels d’hameçonnage plus convaincants, tandis que des modèles de langage dédiés à la production de contenus malveillants, comme FraudGPT, posent de nouveaux défis.

L’intelligence artificielle est souvent aussi biaisée que les humains qui la conçoivent et l’utilisent. Les logiciels de recrutement, par exemple, risquent de reproduire les préjugés discriminatoires existants dans la société. Ces modèles ne sont ni « éveillés » ni racistes en soi, mais leur comportement dépend des données et des directives fournies par les ingénieurs. L’IA peut faciliter des activités dangereuses, de la création de substances nocives à la surveillance de la population.

Enfin, certains experts de l’IA craignent qu’une IA ne puisse devenir suffisamment puissante pour prendre le contrôle des humains. Des mesures de précaution et des appels à la régulation sont de plus en plus nombreux. Alors que l’IA continue de progresser, la société doit relever le défi de l’équilibre entre l’innovation technologique et la protection des droits et de la sécurité des individus. Les réponses à ces défis redéfiniront l’avenir de l’IA et son impact sur la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité